Biolea

 

Accueil

Actualité

Présentation

Vergers

Biolea

Production

Bon de commande

Cicuit de visite

Safran

Contact & Accès

Vidéos

Synthèse de notre méthode culturale pour 2016

Depuis le début de notre passage en bio, nos techniques n'ont que très peu évoluées, tout du moins notre philosophie reste inchangée. Au niveau de la fertilisation nous avons testé plusieurs amendements organique et après plusieurs essais, nous avons opté pour le guano naturel ou le fumier de poule composté, plus riche que les fumiers d'ovins ou autre, qui donne de bons résultats. Pas de changement au niveau de la taille annuelle, à part l'élagage de certaines charpentières, les arbres ayant grossis depuis. Nous n'étions que très peu concernés par la maladie de l'œil de paon, mais les périodes d'humidité récurrentes au printemps ont propagées cette maladie et nous utilisons de l'oxyde de cuivre (Nordox) pour la contrôler, un à deux passages, toujours associé avec un mouillant.
Notre gros soucis reste toujours la mouche de l'olive, nous arrivons à la maîtriser sur certains verges d'olives à huile avec notre piégeage massif, la météo ne nous aide pas beaucoup dans ce travail. Pour les vergers d'olive de table, les applications d'argile blanche calcinée donnent un résultat inégal suivant les années, mais pour peu que le temps soit avec nous, le résultat est satisfaisant, dans ce cadre nous avons fait des essais avec de la chaux, mais le procédé c'est avéré trop agressif pour la peau lors de la récolte bien que la protection soit correcte.
L'installation d'une station météo dans le verger avec la consultation en direct de la tensiomètrie du sol, nous permet de mieux maîtriser l'irrigation. Notre gros soucis actuel, c'est bien la modification du climat, peu de précipitations et des saisons moins marquées qu'auparavant, des hivers doux, des printemps et automnes secs, et des périodes fraîches durant l'été, qui favorisent les maladies et les parasites. Le manque d'eau devient récurent et a presque été divisé par deux, l'irrigation artificielle ne peut pas compenser ce manque, le paillage peut être une solution a ce problème, en évitant l'évaporation. Nous faisons toujours plusieurs fauchages par an.
Nous continuerons toujours à tester de nouveaux procédés, et restons ouvert à tout.

  • Application de l'argile avec un mouillant.

  • Mise en place précoce de pièges en périphérie.

  • Pour le verger de "La Grave" (olives de table) pulvériser l'argile sur les Lucquiers.

  • Augmenter le piégeage au fur et à mesure, dans la saison sur les Olivières, Picholines et pollinisateurs, minimum 2 pièges sur les arbres en périphérie des arbres traités à l'argile 1 piège sur le reste à la fin en fonction de la pression.

  • Mettre la glue sur la surface peinte en jaune des pièges et renouveler.

  • Sur les oliveraies destinées à la production d'huile mettre en place le piégeage massif tôt dans la saison et enduire les pièges de glue.

  • Si pas de pluie au printemps débuter l'irrigation très töt

Stratégie de lutte contre la mouche de l'olive pour 2014

2013 nous a permis de finaliser nos essais de lutte contre la mouche. Il en ressort une légère modification de notre stratégie.

  • Application de l'argile avec un mouillant.

  • Mise en place de quelques pièges en périphérie.

  • Pour le verger de "La Grave" (olives de table) pulvériser l'argile sur les Lucquiers.

  • Augmenter le piégeage au fur et à mesure, dans la saison sur les Olivières et pollinisateurs, minimum 2 pièges sur les arbres en périphérie des arbres traités à l'argile 1 piège sur le reste à la fin en fonction de la pression.

  • Mettre aussi quelques pièges sur les Lucquiers traités à l'argile.

  • Mettre la glue sur la surface peinte en jaune des pièges.

  • Sur les oliveraies destinées à la production d'huile mettre en place le piégeage massif tôt dans la saison et enduire les pièges de glue

Stratégie de lutte contre la mouche de l'olive pour 2012

En fonction des observations effectuées lors des essais d'argile sur la parcelles de "la Grave" en 2011, voici la stratégie retenue pour 2012.

  • Faire les applications d'argile tôt dans la saison, même avant les premières mouches dans le piège à phéromones.

  • Effectuer deux applications à 2 jours d'intervalle à la dose de 60g par litre d'eau.

  • Pour le verger de "La Grave" (olives de table) pulvériser l'argile sur les Lucquiers et les Picholines

  • Mettre en place en même temps le piégeage massif sur les Olivières et pollinisateurs, minimum 2 pièges sur les arbres en périphérie des arbres traités à l'argile 1 piège sur le reste.

  • Mettre la glue sur la surface peinte en jaune des pièges.

  • Sur les oliveraies destinées à la production d'huile mettre en place le piégeage massif tôt dans la saison et enduire les pièges de glue

Biolea le concept

Le concept Biolea est simple, il consiste à éviter le plus possible tout intrant sur les parcelles de l'exploitation et de favoriser la nature pour un écosystème équilibré.
En une phrase équilibrer les vergers par la lutte passive et la dynamique naturelle.
Pour arriver à ces objectifs l'investissement personnel est très important et passe par un suivi permanent des vergers.
Le sol des vergers est enherbé soit artificiellement au départ à la plantation soit naturel sur les anciens vergers, le travail consiste en un fauchage régulier au printemps en cours de pousse et d'un fauchage d'entretien chaque fois que c'est nécessaire et avant la récolte pour faciliter la pose des filets. Le fauchage s'effectue avec un broyeur pour créer un paillage sur le sol et une débrousailleuse à dos pour le rang et les pieds des arbres.
Pour la fertilisation l'utilisation d'engrais organiques et le broyage de l'enherbement et des résidus de taille peut apporter 4 tonnes de matière organique sèche à l'hectare.
Les maladies sont éliminées le plus possible par la taille et l'élimination des déchets par incinération. Une taille annuelle est indispensable à la maîtrise des maladies et de certains parasites.
Arrosage au goutte à goutte, contrôlé et modéré.

Enherbement artificiel
Nichoir

La régulation des parasites est la plus difficile à contrôler. Plus particulièrement le cas de la mouche de l'olive. Il faut favoriser au maximum les prédateurs naturels, l'enherbement et les bandes florales permettent d'héberger des insectes qui détruisent les pupes tombées au sol, les haies permettent d'accueillir les oiseaux se nourrissant des mouches. Pour aider les oiseaux à investir les vergers des nichoirs sont implantés sur les parcelles. Cet hiver est prévu la mise en place d'un "HLM" (Habitat Localisé Migrateur) pour accueillir les hirondelles au printemps. Un piégeage massif est installé progressivement tout au long de la période d'activité des mouches.
Toutes ces actions font partie du concept Biolea, qui peut évoluer mais toujours rester dans cette approche naturelle de la gestion de l'exploitation.

Piège sexuel de la mouche de l'olive pour vérifier la présence  des mouches sur le veger
Piégeage massif
Piège sélectif oleAtrap

La mise en place du HLM a été effectuée début avril 2011, les locataires doivent arriver bientôt.

HLM vue d'ensemble sur la parcelle
HLM vue rapprochée
 

Domaine Olea
Gérard & Jeanne-marie Matet - 1, place de la vieille porte 34210 Agel
06 83 57 67 42 - 04 68 91 22 48 - contact@domaineolea.fr